Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Par
Publié le 19/05/2014

Nous sommes souvent questionnés sur le rôle de la supplémentation vitaminocalcique dans le traitement de l’ostéoporose post-ménopausique. Il convient de répondre qu’elle ne peut prétendre remplacer les traitements anti-ostéoporotiques spécifiques. L’insuffisance vitaminocalcique peut être une cause de non-réponse à ces traitements, d’où la nécessité de la supplémentation en association à ces derniers. Nous devons veiller tout particulièrement à la bonne observance des traitements, laquelle ne peut être obtenue sans une information adaptée concernant leur rôle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte