Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Par
Danielle Roquier Charles -
Publié le 17/02/2014

La polyarthrite rhumatoïde (PR) du sujet âgé s’accompagne d’un risque cardiovasculaire multiplié par deux. Un paramètre à prendre en compte qui nécessite un contrôle strict de l’activité de la maladie et la prise en charge de tous les facteurs de risque cardiovasculaire. D’où l’importance de veiller à ce que les patients soient vigilants à ce niveau.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte