Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Par
Publié le 15/02/2016

Dans les situations d’abstention thérapeutique (HBP non compliquée, signes fonctionnels urinaires minimes), nos messages officinaux doivent rappeler un certain nombre de règles hygiénodiététiques : réduction des apports hydriques après 18 heures, diminution de la consommation de caféine et d’alcool, traitement de la constipation éventuellement associée et arrêt des traitements pouvant favoriser une dysurie (anticholinergiques, neuroleptiques,...).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte