Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Par
Publié le 07/09/2015

Chez certains patients, l’acné peut induire ou aggraver des troubles dépressifs ou anxieux, en raison notamment de l’altération de l’image corporelle qu’elle induit. On considère que plus de la moitié des adolescents atteints d’acné ont du mal à assumer cette affection. Il est donc essentiel de la traiter efficacement ; d’où l’intérêt de disposer aujourd’hui de traitements très efficaces.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte