Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Par
Publié le 15/06/2015

En France, malgré une prévalence de la contraception élevée, une grossesse sur trois est déclarée « non prévue ». Un tiers de ces grossesses non prévues est dû à l’absence de contraception, tandis que les deux tiers surviennent sous contraception. Ces échecs ont des causes multiples parfois complexes. Ils doivent nous amener à renforcer notre rôle de conseil afin que toute femme puisse choisir une méthode de contraception bien adaptée à son mode de vie, ce qui requiert une information éclairée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte