Le point de vue de l'UTIP  Abonné

Par
Publié le 21/11/2016

Soyons attentifs à la complication cardiovasculaire la plus spécifiquement corrélée à l'hyperglycémie, à savoir l'artériopathie des membres inférieurs. Chaque augmentation de 1 % de l'HbA1c est associée à une augmentation de 28 % du risque d'artériopathie périphérique. Cette dernière concerne 20 % des diabétiques de type 2 après l'âge de 60 ans et elle est associée à une augmentation du risque d'amputation majeure et de la mortalité coronarienne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte