Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Publié le 23/07/2010

Il convient d’insister, auprès de nos voyageurs, sur la nécessité de l’observance simultanée d’une protection contre les piqûres de moustiques associée à la chimioprophylaxie. Les moustiques du genre Anopheles piquent habituellement entre le coucher et le lever du soleil. La protection doit donc être maximale pendant cette période, avec l’usage de répulsifs, le port de vêtements imprégnés et couvrants le soir, l’utilisation pour dormir d’une moustiquaire imprégnée d’insecticide contenant un principe actif qui éloigne les insectes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte