Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Publié le 23/07/2010

La gravité et le risque d’évolution rapide des infections à méningocoques imposent la mise en place, le plus rapidement possible, d’un traitement antibiotique. Ceci implique, en amont des structures hospitalières, une détection rapide des suspicions de méningite et un transfert immédiat du patient aux urgences. Mais les signes cliniques d’une méningite bactérienne aiguë ne sont pas spécifiques, surtout chez le jeune enfant, si bien qu’aujourd’hui encore, la prise en charge est parfois trop tardive. Ainsi, 10 % des enfants atteints d’une méningite bactérienne aiguë décèdent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte