Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Publié le 07/06/2010

La réactivation de l’infection par le virus herpes-varicelle-zona (HVZ), du fait de ses complications, notamment les douleurs post-zostériennes (DPZ), représente une des causes majeures de perte de qualité de vie chez la personne âgée. Les douleurs post-zostériennes touchent 50 % des plus de 70 ans à 3 mois après un zona.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte