Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Publié le 14/09/2009

L’incidence des cancers augmente avec l’âge et plus de 50 % d’entre eux surviennent après 65 ans. La douleur associée au cancer, chez des patients âgés, est extrêmement courante en ville. Elle est de mieux enmieux prise en charge, que ce soit tout au long de la maladie, lors d’une rémission avec séquelles douloureuses (liées au cancer lui-même ou aux traitements mis en place) ou bien en fin de vie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte