Le point de vue de l’UTIP  Abonné

Publié le 16/02/2009

La solitude, l'isolement social ou géographique, les conséquences de la mise à la retraite, la perte des proches, l’entrée en institution et la survenue ou l’aggravation de co-morbidités (insuffisance cardiaque, diabète, cancer, maladies neurologiques,…) favorisent l'installation d'un état dépressif chez le sujet âgé. Cet état est souvent méconnu ou mal identifié, car il est difficile de distinguer ce qui ressort de la dépression ou d’une simple déprime.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte