Le patient type  Abonné

Publié le 08/09/2011

Tout comme en ce qui concerne les bactéries, la pathologie fongique est foncièrement évolutive, avec l’émergence de nouveaux agents ainsi que de phénomènes de résistances.

De fait, les mycoses profondes invasives occupent une place de plus en plus importante dans la pathologie infectieuse et leur pronostic est encore souvent préoccupant, grevé par un taux de mortalité élevé. Il s’agit d’un problème majeur des services prenant en charge les patients multi-opérés et/ou immunodéprimés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte