Le patient type  Abonné

Publié le 10/05/2012

La rhinite allergique est liée à une inflammation IgE-dépendante de la muqueuse nasale secondaire à l’inhalation d’allergènes ; dans un tiers des cas elle est associée à un asthme. La rhinite allergique aux pollens (« rhume des foins ») affecterait environ 9 millions de personnes en France.

Elle est caractérisée par cinq symptômes majeurs, représentés par une rhinorrhée « claire », une obstruction nasale, des éternuements, un prurit nasal et un écoulement postérieur responsable d’une toux chronique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte