Allergies et vie scolaire

Le PAI, une arme à double tranchant  Abonné

Publié le 13/09/2010
Le projet d’accueil individualisé (PAI) a été mis en place dans les écoles il y a maintenant dix ans. Aujourd’hui, le nombre de PAI concernant les enfants allergiques explose. Il conviendrait de ne pas marginaliser ces enfants, a-t-on mis en garde lors d’une conférence organisée dans le cadre des Journées d’études de l’Association française des diététiciens nutritionnistes (AFDN).
IL ne faut pas marginaliser les enfants allergiques, par exemple, à certains aliments

IL ne faut pas marginaliser les enfants allergiques, par exemple, à certains aliments
Crédit photo : AFP

LE PROJET d’accueil individualisé a été créé il y a 10 ans. Mis en place par une circulaire du 10 novembre 1999, il vise à favoriser l’intégration au sein de l’école et dans les structures de la petite enfance, d’enfants atteints de maladies chroniques, parmi eux, les jeunes souffrant d’allergies alimentaires. Le PAI est réalisé, à la demande des parents, et il est rédigé en concertation étroite avec le médecin traitant qui transmet au médecin scolaire tous les éléments nécessaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte