Le nouveau visage de l’infection à E. coli  Abonné

Publié le 30/06/2011

Dans le bulletin « Eurosurveillance » du 23 juin, A. Jansen, du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et JT Kielstein, néphrologue (Hanovre, Allemagne), soulignent que la souche O104:H4 à l’origine de l’épidémie en Allemagne pourrait « s’installer et s’étendre en Europe ». Cette souche se caractérise non seulement par ses caractéristiques microbiologiques (facteurs de virulence des souches productrices de shigatoxines associés à des facteurs de virulence des souches entéro-aggrégatives), mais aussi par les caractéristiques cliniques de l’infection qu’elle

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte