Lutte contre les résistances aux antibiotiques

Le nouveau credo des infectiologues américains  Abonné

Par
Nicolas Tourneur -
Publié le 10/11/2014
25 000 patients en décèdent chaque année en Europe et quelque 23 000 aux États-Unis : la multiplication désormais rapide de germes résistants, voire multirésistants, pose un problème certes reconnu mais qui, pour autant, ne donne pas lieu à un recours plus réfléchi aux antibiotiques dont nous risquons dans un avenir proche de n’avoir plus qu’à constater la totale inefficacité. Un retour vers le futur médical ? Les infectiologues américains en ont décidé autrement.
" Contre de mauvaises bestioles : des médicaments »

" Contre de mauvaises bestioles : des médicaments »
Crédit photo : DR

LE MIRACLE n’aura guère duré : à peine plus de soixante-dix ans après la découverte de la pénicilline et des sulfamides, des centaines de milliers de patients sont victimes d’infections résistantes sans qu’il soit parfois possible de lutter contre les germes nosocomiaux (mais de plus en plus souvent aussi communautaires) à l’origine d’infections souvent banales : urinaires, cutanées, ORL, bronchiques, qui deviennent problématiques voire dramatiques.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte