De la rhonchopathie à l’apnée du sommeil

Le marché des produits contre le ronflement ne dort que d’un œil  Abonné

Publié le 09/07/2009
Sprays, pastilles, bandelettes, orthèses… Les solutions se multiplient pour aider les ronfleurs - et leur conjoint - à passer une bonne nuit de sommeil. Tour d’horizon non exhaustif des réponses à la rhonchopathie.
C’est souvent le conjoint qui amène le ronfleur à chercher une solution

C’est souvent le conjoint qui amène le ronfleur à chercher une solution
Crédit photo : phanie

COUP DE COUDE, coup de pied, sifflements, rien n’y fait. Marre de dormir la tête sous l’oreiller, avec des boules Quies ou des bouchons d’oreille Blox*. Le conjoint ronfleur est rarement conscient d’être un rhonchopathe et refuse parfois de se reconnaître comme tel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte