Au congrès de l’AHA

Le manque de vitamine D, mauvais pour le cœur  Abonné

Publié le 19/11/2009

UNE ÉTUDE conduite par une équipe de Salt Lake City et présentée au congrès de l’AHA (American Heart Association) suggère que la vitamine D contribue à la bonne santé cardio-vasculaire et qu’à l’inverse, une carence en cette vitamine majore le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC), de maladies cardiaques et de décès. Ce travail a porté sur 27 686 patients de 50 ans ou plus, sans antécédent cardio-vasculaire. Ces sujets ont été répartis en trois groupes en fonction de leur taux sanguin de vitamine D : normal (› 30 ng/ml), faible (de 15 à 30 ng/ml) et très faible (< 15 ng/ml).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte