Hépatite C

Le long chemin vers l’éradication  Abonné

Publié le 05/01/2015
S’il est un domaine où la médecine ne cesse de progresser de façon spectaculaire, c’est celui de l’hépatite C. En 2014, trois médicaments ciblant trois protéines majeures de la multiplication virale ont eu l’AMM. Chose impensable il y a peine 15 ans, ils permettent la guérison de l’hépatite C chronique dans plus de 90 % des cas, avec peu d’effets secondaires et des traitements courts.

En 1989,le virus de l’hépatite C est identifié comme principal responsable des hépatites alors nommées « non A non B ». Toute la gravité de l’infection chronique par le VHC tient à ce que l’hépatite chronique C est longtemps silencieuse et méconnue, qu’elle peut après 20 à 30 ans d’évolution à bas bruit évoluer vers la cirrhose (10 à 15 % des patients) que dans 7 % des cas, la cirrhose fait le lit de l’hépatocarcinome.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte