Apporté par les boissons sucrées

Le fructose, une cause de goutte chez les femmes  Abonné

Publié le 18/11/2010
À l’augmentation de la consommation de fructose correspond une augmentation de l’incidence de la goutte chez les femmes. C’est ce que montre une étude prospective réalisée dans la cohorte de la Nurses’ Health Study : une boisson sucrée

L’AUGMENTATION de la prévalence de la goutte aux États-Unis (16/100 000 en 1977 vs 42/100 000 en 1996) coïncide avec un accroissement substantiel de la consommation des boissons au goût sucré et du fructose, le seul carbohydrate connu pour augmenter le niveau d’acide urique dans le sang. Les boissons sucrées contiennent de grandes quantités de fructose. En 2008, une étude prospective mettait en cause le fructose contenu dans les sodas et autres « soft drinks » dans l’augmentation de l’incidence de la goutte chez les hommes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte