Le frottis, une méthode de dépistage qui sauve

Par
Marie Bonte -
Publié le 25/01/2017
Frottis

Frottis
Crédit photo : Phanie

La semaine européenne de prévention et de dépistage du cancer du col de l’utérus est l’occasion de rappeler l’importance du frottis dans la détection des lésions précancéreuses. Sa généralisation devrait intervenir en 2018.

Un millier de femmes meurent chaque année en France d’un cancer du col de l’utérus. 3 000 nouveaux cas ont été diagnostiqués en 2015. Or, dans neuf cas sur dix, un frottis de dépistage cervico-utérin permet de repérer à temps les lésions précancéreuses et de les traiter avant qu’elles ne se transforment en cancer.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)