Une officine sur deux en est équipée

Le dossier pharmaceutique est entré dans les mentalités  Abonné

Publié le 22/10/2009
L'adhésion au dossier pharmaceutique (DP) est aussi massive que progressive. Tant du point de vue des pharmaciens que du public. À ce jour, plus de 11 000 officines ont installé cet outil, qui n'est pas sans modifier les pratiques professionnelles. En charge de son développement, l'Ordre des pharmaciens annonce de nouvelles fonctionnalités, comme l'alerte à la grippe A dans les officines.

PRÈS D'UN AN après sa généralisation, le dossier pharmaceutique (DP) entre peu à peu dans les mentalités. Aujourd'hui, plus de 11 000 pharmacies en sont équipées. Selon une enquête menée en juin dernier par l'Institut Angus Reid*, une très grande majorité d'officinaux sont favorables à ce nouvel outil professionnel. En fait, ils n'en ont pas vraiment le choix, car son installation est obligatoire. Mais ils ont bien compris son intérêt, en premier lieu pour sécuriser la délivrance des médicaments.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte