Des cas très graves d’emblée, aucune explication physiopathologique

Le diabète de type 1 augmente de 5 % par an chez l’enfant  Abonné

Publié le 17/06/2013
Certaines maladies auto-immunes augmentent d’une façon importante et qui demeure inexpliquée chez les enfants. C’est le cas du diabète de type 1, dont la prévalence est en constante augmentation avec des formes rapidement évolutives apparaissant chez le tout petit. C’est aussi celui des thyroïdites, mais dans une moindre mesure, explique au Quotidien le Pr Jean-Claude Carel,chef du service d’endocrinologie et diabétologie pédiatrique de l’hôpital Robert-Debré, à Paris.
Chez l'enfant, l'insulinosécrétion résiduelle décroît ou s'annule très rapidement

Chez l'enfant, l'insulinosécrétion résiduelle décroît ou s'annule très rapidement
Crédit photo : BSIP

« NOUS CONSTATONS en premier lieu que le diabète de type?1 (DT1) augmente de façon importante, de 3 à 5 % par an, sans que cela s’explique. C’est la maladie auto-immune endocrinienne de l’enfant qui a été la plus étudiée pour cette raison », indique le Pr Carel. Le plus grave est la précocité de survenue. Le diabète augmente surtout chez les moins de 5 ans. « Dans le service d’endocrinologie à Robert Debré, il y a 15 ans, il y avait de 70 à 80 nouveaux cas par an.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte