Plus de dépressions

Le diabète, c’est aussi dans la tête  Abonné

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 08/11/2018
Les diabétiques sont plus souvent atteints de troubles anxiodépressifs et plus souvent dépressifs que les sujets sains. Et cette relation bidirectionnelle  compromet le contrôle glycémique.
cerveau

cerveau
Crédit photo : PHANIE

Diabétologues et psychologues s’intéressent de près à la détresse liée au diabète (diabetes specific emotional distress), définie par le poids psychologique que représente le stress de la maladie, la crainte des complications ou les émotions liées à la gestion du diabète au quotidien. Elle est considérée comme le facteur de santé psychosocial le plus important dans la prise en charge d’un diabète.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte