Biosimilaires

Le décret sur la substitution se fait attendre  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 19/04/2018
Alors que le rythme des lancements de biosimilaires s’est accéléré ces derniers mois et que de nouveaux acteurs font leur place sur ce marché, un point d’étape à trois voix par un rhumatologue, un pharmacien hospitalier et une représentante de patients remet les pendules à l’heure.

Le marché des biosimilaires prend de l’ampleur, il a progressé de 32 % entre 2012 et 2016 pour atteindre 206 millions d’euros de chiffre d’affaires (données GERS). Pourtant, ces biosimilaires ne représentent que 3 % du marché des biomédicaments en médecine de ville. La faute d’abord à un cadre légal et réglementaire flou.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte