Meurtre à l’arachide

Le crime était presque parfait  Abonné

Publié le 29/01/2009
L'arme du crime





Model.

L'arme du crime Model.
Crédit photo : BSIP

IL avait tout prévu, ou presque. Sa fiancée aurait pris le volant de sa voiture ; quelques kilomètres plus loin son auto aurait quitté la route pour basculer dans les eaux glacées du lac Ontario. Même l’inspecteur Colombo s’y serait cassé les dents. Car l’assassin n’avait ni trafiqué les freins, ni glissé de somnifère dans le verre de sa victime. Il n’avait pas non plus eu à graisser la patte d’un quelconque tueur à gage. L’amoureux déçu avait imaginé le crime parfait. Mais tout ne s’est pas exactement passé comme il l’avait imaginé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte