Un geste simplissime décortiqué

Le cortex pariétal postérieur gouverne le choix de la main  Abonné

Publié le 17/09/2013
Quand il s’agit d’effectuer très vite un geste, quelle main utiliser ? C’est à ce moment que le cortex pariétal postérieur entre en jeu pour trancher entre les divers éléments cérébraux mis en concurrence par ce stimulus.

LA SITUATION est on ne peut plus classique, simple, banale. Un individu arrive devant la porte palière d’un ascenseur. Il va appuyer sur le bouton d’appel. Quelle main va-t-il choisir ? La droite s’il est droitier, la gauche s’il est gaucher, pense-t-on spontanément. Mais les voies du cerveau sont bien plus impénétrables qu’il n’y paraît. Le choix, expliquent Flavio T.P. Oliveira (Berkeley, Californie) et coll., dépend des expériences passées, de la position des mains, à ce moment précis, et de celle du bouton d’appel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte