Cas de comptoir

Le contexte :  Abonné

Publié le 02/02/2012

Une cliente vous demande du Dulcolax (bisacodyl).

Vous connaissez cette cliente.Vous savez qu’elle suit un traitement par amiodarone. Après quelques questions, vous apprenez qu’elle est constipée depuis trois jours et qu’une voisine lui a conseillé Dulcolax. Votre cliente ne sait pas, évidemment, que les laxatifs stimulants peuvent induire une perturbation électrolytique (hypokaliémie) et qu’ils sont déconseillés avec les antiarythmiques. Vous orientez votre conseil vers un laxatif non stimulant.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2894