Le confort génital  Abonné

Publié le 18/06/2009
Confort génital ou plutôt inconfort génital ! Derrière cette expression se cachent cystites, mycoses et sécheresse, autant de troubles génitaux et urinaires dont les principales victimes sont les femmes. S’ils sont désagréables et redoutés, ces derniers restent toutefois bénins dans la plupart des cas. En s’appuyant sur les études et les recommandations publiées dans ce domaine, le pharmacien peut proposer des solutions pour soulager la patiente, mais également pour prévenir les récidives.

Quelques définitions

Flore de Döderlein : on nomme ainsi la flore vaginale normale de la femme adulte, composée principalement de lactobacilles, les bacilles de Döderlein. Ces derniers assurent la dégradation du glycogène des cellules vaginales en acide lactique, permettant de maintenir un pH acide, compris entre 4,5 et 5,5. Cette acidité permet notamment d’empêcher toute bactérie de se développer de manière excessive

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte