Traque à la bactérie qui tue

Le concombre démasqué  Abonné

Publié le 30/05/2011

IL AURAIT déjà fait deux victimes et rendu malades près de 300 personnes. Le concombre espagnol est aujourd’hui le suspect numéro un d’une mystérieuse et mortelle épidémie qui s’est déclarée la semaine dernière dans le nord de l’Allemagne. Vendredi, une enquête a même été officiellement ouverte sur le sol andalou pour confirmer l’origine espagnole des cucurbitacées incriminées. Deux sociétés de Malaga et d’Alméria sont déjà pointées du doigt.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte