Grâce à l’IRM fonctionnelle sans tâche

Le coma, une réorganisation profonde, pas une déconnexion  Abonné

Publié le 10/12/2012
Contrairement à ce que l’on pensait, l’état de coma s’accompagne d’une réorganisation profonde des réseaux cérébraux et non d’une déconnexion partielle ou totale. Cette découverte, issue d’un travail collaboratif INSERM/CNRS, pourrait aider au diagnostic différentiel des états de coma.

AVEC D’AUTRES chercheurs, du CNRS et de l’université Joseph-Fourier à Grenoble, et en collaboration avec des cliniciens de Strasbourg, l’équipe INSERM de Chantal Delon-Martin (unité 836 institut des neurosciences, neuro-imagerie fonctionnelle, Grenoble) a analysé les données de 17 patients en coma aigu, dans les 3 à 18 jours qui ont suivi leur admission à l’hôpital, non traumatisés crâniens et respirant de façon autonome par rapport à celles de 20 sujets volontaires sains.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte