Le cas des veinotoniques  Abonné

Publié le 10/09/2009

Les veinotoniques ont porté une vignette orange pendant deux ans avant d’être complètement déremboursés. Résultat, les ventes en volumes se sont complètement effondrées. Le marché est ainsi passé de plus de 90 millions d’unités vendues en 2005 à 80 millions l’année suivante ; puis 70 millions en 2007, avant de passer sous la barre des 50 millions d’unités à la fin de 2008. Ce qui n’est pas sans conséquence pour l’économie des officines. Selon les chiffres de la FSPF, le déremboursement des vignettes orange a ainsi entraîné une perte de marge de 60 millions d’euros en 2008.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte