Le cas des douleurs cancéreuses  Abonné

Publié le 29/04/2013

- Pour le patient atteint de cancer, la réalisation des traitements antitumoraux (chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie) peut être la cause de douleurs permanentes, plus ou moins intenses, ponctuées ou non d’accès douloureux (AD) paroxystiques.

- Le traitement de la douleur de fond repose le plus souvent sur l’administration de morphiniques sous forme retard par voie orale ou transdermique. La posologie sera progressivement adaptée pour réduire la douleur de fond à une intensité ≤ 3 sur EVA.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte