Confirmation chez des frères et sœurs

Le cannabis augmente les troubles psychotiques  Abonné

Publié le 08/03/2010
Une étude entre enfants d’une même famille, s’affranchissant ainsi des biais habituels, vient de confirmer que la consommation de cannabis est un facteur de risque de troubles psychotiques. Les jeunes adultes qui étaient toxicomanes depuis au moins six ans avaient deux fois plus de risque de présenter des symptômes délirants et/ou hallucinatoires.
Le risque de psychose augmente avec l’ancienneté de la consommation

Le risque de psychose augmente avec l’ancienneté de la consommation
Crédit photo : S TOUBON

« PLUS la consommation de cannabis est ancienne, plus le risque de troubles psychotiques est élevé », expliquent des psychiatres australiens dans une étude à paraître en mai*. Si l’association entre cannabis et troubles psychotiques était suspectée depuis plus d’une dizaine d’années, l’existence de biais méthodologiques ne permettait de conclure qu’avec réserve.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte