Un effet antitumoral via l’autophagie

Le cannabis, agent double  Abonné

Publié le 06/04/2009

LE PRINCIPAL composant actif du cannabis, le delta-tétrahydrocannabinol (THC), pourrait présenter des vertus inattendues antitumorales via l’autophagie. Des chercheurs français, italiens et espagnols ont identifié des mécanismes moléculaires par lesquels s’exercerait cet effet potentiellement thérapeutique du composé cannabinoïde. Il apparaît que la première étape est une réponse de stress cellulaire appelée ER.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte