Cerveau des ados

Le « binge drinking » attaque la substance blanche  Abonné

Publié le 18/07/2009

Même occasionnel, le « binge drinking », ou le fait de consommer de fortes quantités d’alcool en peu de temps, entraînerait des anomalies cérébrales au niveau de la substance blanche chez les adolescents. Tels sont les résultats d’une petite étude californienne menée chez 28 jeunes gens sains par ailleurs. Parmi eux, la moitié rapportait au moins un épisode d’alcoolisation excessive, l’autre non.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte