Tabac, cannabis, hypercholestérolémie...

L’AVC s’attaque aux jeunes  Abonné

Publié le 07/11/2013
Les données longitudinales du Registre des AVC de Dijon confirment la hausse de 25 % des AVC chez les sujets jeunes sur la période 1990-2010, observée au niveau international dans « The Lancet ». Le Pr Maurice Giroud et son équipe ont, eux, tenté d’en identifier les causes et fait apparaître le rôle du tabac, du cannabis, des facteurs alimentaires (cholestérol, sodium, sodas) et peut-être de la sédentarité, des facteurs qui peuvent être prévenus.
L’accident vasculaire est lié à des facteurs modifiables

L’accident vasculaire est lié à des facteurs modifiables
Crédit photo : MediaforMedical

LES DONNÉES du registre de Dijon ont été intégrées aux résultats mondiaux publiés récemment dans « The Lancet » (23 octobre 2013). Le commentaire associé à la publication a d’ailleurs été rédigé par les responsables de ce Registre, le Pr Maurice Giroud et ses collaborateurs, les Drs Agnès Jacquin et Yannick Béjot. « Nos résultats sur 27 ans vont faire prochainement l’objet d’une publication dans le "Journal of Neurology, Neurosurgery and Psychiatry" », soulignent les responsables du Registre Dijonnais des AVC.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte