Trop d’examens en imagerie médicale

L’Autorité de sûreté nucléaire émet un « message d’alerte »  Abonné

Publié le 18/07/2011
L’augmentation des doses de rayonnements ionisants délivrées par l’imagerie médicale « devient préoccupante et doit être maîtrisée », prévient l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Les principes de justification et d’optimisation des doses doivent être mieux appliqués et la formation à la radioprotection, renforcée.
Il est nécessaire de limiter les examens répétés, surtout pour les enfants

Il est nécessaire de limiter les examens répétés, surtout pour les enfants
Crédit photo : PHANIE

LA MAÎTRISE des doses en imagerie médicale « est un problème extrêmement complexe », reconnaît André-Claude Lacoste, président de l’ASN.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte