Un essai prometteur

L’autogreffe fécale peut restaurer la flore après antibiothérapie  Abonné

Par
Publié le 08/10/2018
Au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center à New York, une étude montre qu’une autogreffe de selles peut reconstituer le microbiote intestinal des patients traités par antibiotiques au cours d’une allogreffe de moelle. L’essai se poursuit pour évaluer le bénéfice clinique dans cette population vulnérable.
autogreffe fecale

autogreffe fecale
Crédit photo : PHANIE

Un traitement antibiotique peut modifier profondément le microbiote intestinal, avec l’effet paradoxal d’accroître le risque d’infections ultérieures.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte