Pharmaciens en détresse

L'association lyonnaise ADOP s'ouvre à d'autres régions  Abonné

Par
Publié le 24/11/2016
Opérationnelle depuis janvier 2016, l'association ADOP (Aide et dispositif d'orientation des pharmaciens) a déjà reçu 66 appels en 11 mois. Grâce à ses 72 professionnels ressources, elle peut orienter les pharmaciens en difficulté. Elle va prochainement s'étendre à d'autres régions.

Créée en Rhône-Alpes en janvier 2016, l'association Aide et dispositif d'orientation des pharmaciens (ADOP) a pour vocation de répondre aux pharmaciens en détresse via une ligne téléphonique dédiée, disponible 24h/24. Les bénévoles qui répondent au téléphone sont tous des pharmaciens, ayant reçu une formation à l'écoute avec des psychologues et des psychiatres. « Nous sommes actuellement 27 pharmaciens formés à l'écoute, afin de répondre aux confrères en difficulté qui nous appellent », indique Hugues Videlier, président d'ADOP.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte