Aide aux pharmaciens en détresse

L’association ADOP va se déployer au niveau national  Abonné

Par
Anne-Gaëlle Moulun -
Publié le 24/01/2019
Créée il y a trois ans pour offrir écoute et soutien aux pharmaciens en détresse, l’association rhônalpine Aide et dispositif d’orientation des pharmaciens (ADOP) va désormais s’étendre au niveau national.

L’association ADOP a vu le jour en Rhône-Alpes en janvier 2016, afin de proposer une écoute téléphonique 24 heures/24 aux pharmaciens rencontrant des difficultés dans leur exercice professionnel. Au bout du fil, les bénévoles qui répondent sont tous des pharmaciens ayant reçu une formation à l’écoute avec des psychologues et des psychiatres. Si nécessaire, ils peuvent réorienter le pharmacien en détresse vers un professionnel ressource pouvant apporter aide et conseils : psychologues, psychiatres, addictologues, comptables, avocats ou juristes, etc.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte