Un traitement ciblé en cas de mutation PIK3CA tumorale

L’aspirine contre le cancer colo-rectal  Abonné

Publié le 29/10/2012
La prise régulière d’aspirine après le diagnostic du cancer colo-rectal est associée
Des résultats à confirmer dans une étude prospective

Des résultats à confirmer dans une étude prospective
Crédit photo : BSIP

LE CANCER colo-rectal constitue la seconde cause de mortalité par cancer en France. La prise régulière d’aspirine après le diagnostic du cancer colo-rectal a été associée à une baisse de la mortalité dans plusieurs études. Ainsi, dans l’étude prospective de Chan et coll. (1 239 patients ayant un stade 1, 2 ou 3), l’aspirine est associée à une baisse de 29 % de la mortalité par cancer colo-rectal (« JAMA », 2009).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte