Antidépresseurs et grossesse

L'ANSM appelle à la prudence  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 02/06/2016
Face à des données scientifiques - pas encore consolidées - évoquant un risque de troubles neurodéveloppementaux chez les enfants exposés in utero à certains antidépresseurs, l'ANSM joue la prudence. Elle informe très en amont les professionnels de santé pour éclairer leur choix thérapeutique.

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) appelle les prescripteurs à la prudence concernant l'utilisation d'antidépresseurs chez la femme enceinte. Plusieurs études épidémiologiques ont évoqué des risques de troubles neurodéveloppementaux chez l'enfant exposé in utero à certains antidépresseurs : principalement des troubles moteur, du comportement et du spectre autistique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte