Cancer colo-rectal

L’allopurinol en prévention  Abonné

Publié le 18/11/2010
À tester dans la récidive adénomateuse

À tester dans la récidive adénomateuse
Crédit photo : BSIP

IL EST TROP tôt pour l’affirmer, mais l’allopurinol pourrait protéger du cancer du côlon. C’est ce que suggèrent les résultats d’une petite étude italienne de phase I/II chez 73 patients ayant une polypose adénomateuse rectocolique. L’équipe génoise dirigée par le Dr Andrea De Censi a en effet montré que ce médicament hypo-uricémiant ralentit la croissance des polypes adénomateux. Ces résultats prometteurs en matière de santé publique viennent d’être présentés au 9e Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte