« The Lancet » appelle à durcir les politiques publiques

L'alcool néfaste dès les premières gorgées  Abonné

Par
Coline Garré -
Publié le 03/09/2018
Il n'y a aucun niveau de consommation d'alcool sûr, et seul zéro gramme d'éthanol par semaine est protecteur, démontre une étude publiée ce 24 août dans « The Lancet », sur la charge mondiale de morbidité liée à l'alcool, d'après les chiffres 2016 de la Global Burden of Disease Study. À l'aide d'une nouvelle méthodologie, l'étude, qui se veut la plus exhaustive à ce jour sur le fardeau que représente l'alcool, dresse un panorama de sa consommation dans 195 pays.
alcool

alcool
Crédit photo : GARO/PHANIE

En 2016, 32,5 % des personnes boivent régulièrement ; 25 % des femmes, et 39 % des hommes, soit 2, 4 milliards d'individus (dont 1,5 milliard d'hommes). En moyenne, la consommation est de 0,73 verre (un verre contient 10 g d'alcool éthylique pur) chez les femmes, et 1,7 verre chez les hommes. Avec d'immenses variations selon les territoires. Les plus grands consommateurs vivent, pour les hommes, en Roumanie (8,2 verres par jour), au Portugal et au Luxembourg (7,3), et pour les femmes, en Ukraine (4,2), Andorre et au Luxembourg (3,4).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte