Des anomalies dans la prise de décision

L’alcool donne le goût du risque  Abonné

Publié le 28/09/2009
Des Américains ont observé chez le rat une relation entre la consommation précoce d’alcool à l’adolescence et des anomalies de la prise de décisions à l’âge adullte,
L’hypothèse d’une relation causale

L’hypothèse d’une relation causale
Crédit photo : S TOUBON

LA DIFFICULTÉ d’étudier, sur un modèle animal, la consommation excessive d’alcool tient au fait que la plupart des rats de laboratoire

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte