Interaction cation-pi

L’addiction à la nicotine livre son mystère  Abonné

Publié le 07/01/2010

L’ADDICTION À LA NICOTINE résulte de sa fixation sur les récepteurs à l’acétylcholine (ACh) dans le cerveau, mais curieusement elle ne se fixe que très faiblement sur ces mêmes récepteurs dans le muscle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte