Pour éviter le choc thermique

La tactique du moustique  Abonné

Publié le 23/01/2012

LE MOUSTIQUE est un animal ectotherme. Autrement dit, contrairement aux hommes et autres homéothermes qui maintiennent une température corporelle constante, sa température dépend des conditions extérieures. S’il fait trop chaud ou trop froid, l’insecte peut y laisser des ailes… D’où la question que se sont posée deux scientifiques de l’institut de recherche sur la biologie de l’insecte à l’université François-Rabelais de Tours : comment peut-il se gorger de sang chaud sans succomber au choc thermique ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte