Risque cardiaque et cognitif

La solitude nuit à la santé  Abonné

Publié le 05/07/2012

DEUX ÉTUDES mesurent un impact négatif de l’isolement, sur la mortalité, les affections cardio-vasculaires et les problèmes cognitifs. Le premier travail, prospectif, montre que le fait de vivre seul peut représenter un facteur de risque de décès, en particulier pour une cause cardio-vasculaire, comme un infarctus du myocarde ou un AVC.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte