Neurologie

La séduction, une affaire de neurones  Abonné

Par
Publié le 10/04/2017
dessin

dessin

Les mystères de la relation amoureuse n’ont pas fini de nous interroger. Appliquée au modèle animal cette problématique devient plutôt celle de l'attirance sexuelle. C'est cette dernière que des chercheurs de l’université de Caroline du Nord aux États-Unis ont tenté de décortiquer. Leurs travaux se sont attachés à identifier les neurones spécifiquement impliqués dans l'attirance innée que la plupart d’entre nous éprouvent pour le sexe opposé. En l'occurrence, chez M.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte